Rechercher

La lumière au bout du tunnel

Nous avons pensé vous faire parvenir cet article de la banque d'affaire américaine, Goldman Sacks, au sujet du Covid-19.


La lumière au bout du tunnel – Revue de l’appel de Goldman Sachs de dimanche soir, 22 mars 2020

Le but de cette revue du dimanche soir est de répondre à ces questions du mieux que nous pouvons, en tenant compte de l'immense incertitude que nous avons mentionnée dès le 4 février dans notre premier appel client au sujet du Covid-19, tout en tenant compte des mesures de politique monétaire et budgétaire herculéennes annoncées dans le monde entier au cours des dernières semaines. La question la plus importante pour tous est de savoir quand et à quel endroit nous verrons la lumière au bout du tunnel. Cette question concerne trois domaines :


La santé

Que pouvons-nous attendre en termes de diagnostic pour avoir plus de données sur le nombre d'infections et une meilleure compréhension du taux de mortalité?

L'impact de la montée en puissance des efforts est mieux visible dans la trajectoire du nombre de tests au cours des dernières semaines. On s’attend à ce que la demande de tests du pays soit satisfaite dans les deux à trois prochaines semaines. Il semble certainement y avoir une lumière au bout du tunnel pour ce qui est des diagnostics.


Quand saurons-nous si l'augmentation rapide des infections a atteint un sommet et suit la trajectoire observée en Chine?

Il est impératif de mettre en œuvre une distanciation sociale stricte pour empêcher les personnes infectées de transmettre le virus à d'autres personnes. Il est également impératif d'avoir des tests approfondis. En l'absence de tests approfondis, il est impossible de savoir où le taux de croissance des infections a été maîtrisé avec succès.


Quand saurons-nous si certaines des thérapies en cours de développement sont efficaces? Un vaccin sera-t-il développé assez tôt pour protéger les travailleurs de la santé en première ligne et, finalement, la population en général? Bien qu’il n’y ait pas une forte lumière au bout du tunnel pour ce qui est des thérapies et vaccins, elle est toujours visible. La quantité de talents et de ressources consacrée à la lutte contre le virus et la maladie est immense, et il est difficile d'imaginer que ces efforts, comme discuté par notre groupe d'experts, ne donneront pas de résultats fructueux dans un avenir proche.


L’Institut Milken a suivi le nombre d'institutions travaillant sur des thérapies et vaccins à différents stades de développement dans le monde : l'estimation actuelle est de 58 thérapies de traitement et 43 vaccins.



L'économie


Dans quelle mesure cette récession sera-t-elle profonde et prolongée?

En ce qui concerne l’économie, nous pensons qu'une lumière émerge au bout du tunnel. Voici quatre questions à considérer lors de l'examen de la perspective économique : la profondeur et la durée d'une récession aux États-Unis, l'efficacité de la politique monétaire et des mesures d'accroissement des liquidités de la Réserve fédérale, la force et l'impact du prochain stimulus budgétaire aux États-Unis, et la force de mesures similaires ailleurs dans le monde.


Quels sont les plans de relance budgétaire du gouvernement fédéral et vont-ils mettre un frein à la baisse du PIB américain? Qu'a fait la Réserve fédérale pour atténuer l'illiquidité et la volatilité des marchés financiers?

Alors que la phase 1 et la phase 2 du plan de relance budgétaire étaient modestes, à environ 100 milliards de dollars chacune, la phase 3 devrait représenter environ 1 300 milliards de dollars, pour un plan de relance budgétaire total qui représente environ 7,5% du PIB. L'adoption de ce programme de phase 3 pourrait nécessiter une pression supplémentaire sur le marché, comme ce fut le cas avec le programme Troubled Asset Relief Program (TARP) de 700 milliards de dollars en 2008. Étant donné qu'aucun des deux partis ne voudra être blâmé pour avoir refusé l'aide tant attendue aux électeurs américains, nous pensons qu'il est très probable que ce projet de loi soit adopté.


D'autres banques centrales et gouvernements mettent-ils en place des mesures similaires ailleurs dans le monde?

Sur le plan budgétaire, la BCA estime que les gouvernements ont ou vont introduire 2,49 billions de dollars de mesures de relance budgétaire, ce qui représente 3% du PIB de ces pays. D’après leurs estimations cela va des États-Unis avec un package budgétaire équivalent à 7% du PIB, à la Chine avec 3%, l'Allemagne avec 4%, le Japon à 6%, y compris les « versements en espèces », pour l'Espagne avec 9% et le Canada à 2%.


Dans l'intervalle, ces mesures réduiront le fardeau des ménages et des travailleurs à revenu limité. Elles aideront certaines industries - grandes, moyennes et petites - à traverser la tempête et réduiront le coût du financement de la dette pour financer une partie des programmes. Elles réduiront considérablement le gel des marchés des capitaux, comme en 2008, et contribueront à stimuler la reprise quand elle arrivera. À notre avis, ces mesures apportent une certaine lumière au bout du tunnel.


Les portefeuilles clients


Dans quelle mesure les marchés boursiers peuvent-ils encore baisser?

Il est important de se rappeler que le marché boursier est tourné vers l'avenir. La baisse spectaculaire des cours des actions - et le rythme auquel cela s’est déroulé – reflète la tentative du marché de réduire la baisse tout aussi soudaine et importante de l'activité économique qui va bientôt résulter des efforts de confinement à l'échelle nationale. Ainsi, alors que de nombreuses mauvaises nouvelles nous attendent - taux de virus confirmés plus élevés, révisions négatives importantes de la croissance du PIB et des bénéfices des entreprises, pic des demandes de chômage, etc. - le marché a baissé en prévision de ces événements.


Est-ce le moment d'augmenter les positions en actions ou de totalement risquer les portefeuilles?

Alors que la croissance économique et la croissance des bénéfices devraient être très mauvaises au deuxième trimestre, les marchés boursiers prospectifs devraient se concentrer sur la trajectoire séquentielle de la croissance à partir de là. Si les États-Unis parviennent à maîtriser le virus au cours des prochains mois, l'activité économique devrait reprendre au second semestre et jusqu'en 2021. Cette reprise devrait être facilitée par les importantes mesures de relance budgétaire et monétaire mises en place au cours de la crise.


Si la recommandation consiste à accroître le risque, quel est le moyen le plus efficace de le faire?

Compte tenu de la récente baisse du marché, nous pensons que la compensation pour la prise de ce risque est devenue suffisamment attrayante pour augmenter lentement l'exposition, à condition d'avoir un excès de liquidités et une allocation d'actifs stratégiques appropriée qui lui permettent de rester.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Points saillants du budget Freeland

Voici quelques mesures du dernier budget fédéral qui, à notre avis, auront un impact sur vos finances et/ou celles de vos enfants ou parents. Création d’un réseau national de garderie Ottawa investit

Testez vos connaissances antifraudes!

Vous n’ignorez sans doute pas que les fraudes de toute sorte ont été en hausse au cours de la dernière année. Que ce soient des appels venant soi-disant de Revenu Canada, des courriels très bien maqui

J'investis mes économies dans quel véhicule?

Faute de pouvoir dépenser dans des voyages au soleil ou à travers le monde, l’année 2020 et le début 2021 vous ont permis de faire des économies, souvent substantielles. Comment devrais-je les investi