top of page
Rechercher

Le Céliapp, "tape à l'oeil" ou aide substantielle?

Roxanne et Gilbert ont tous les deux 23 ans et décident d’unir leur destinée. Afin de se faciliter l’accès à une première propriété, ils s’ouvrent chacun un Céliapp en consultant leur conseiller en sécurité financière.


Roxanne y investit le maximum, 8 000$ par année, pendant 5 ans atteignant ainsi le maximum de 40 000$. Cet investissement est déductible de son revenu imposable. Le maximum qu’elle peut investir chaque année ne dépend pas de son niveau de revenu comme pour le REER. Au bout de 5 ans, elle aura investi 40 000$. Avec un taux de rendement de 5%, son investissement vaut maintenant environ 45 000$. Elle peut retirer cette somme et s’en servir comme mise de fonds sur une première maison sans avoir à s’imposer sur le capital ni le rendement. De plus, contrairement au RAP, elle n’aura pas à remettre cette somme dans son Céliapp.


Gilbert fait de même. 2 x 45 000$ = 90 000$.


Est-ce un bon régime? À vous d’en décider!


La première demeure convoitée à Montréal par le couple se vend 725 000$. 20% de mise de fonds pour éviter la SCHL = 145 000$. Dans leur cas, les parents décidèrent de se porter garant afin d’éviter l’assurance hypothèque de la SCHL.


Regardons le régime dans les détails.


Les règles de base

  • La contribution annuelle maximale est fixée à 8 000$

    • Le montant maximum des contributions à vie est 40 000$

    • Les sommes non utilisées ne s’accumulent pas comme dans le REER ou le CELI

    • Les contributions annuelles sont déductibles d’impôt

    • Le montant annuel admissible n’est d’aucune façon reliée au revenu gagné.

    • On peut transférer des sommes de son REER à son Céliapp sans impact fiscal.

  • Conditions relatives aux individus

    • Résident du Canada âgé d’au moins 18 ans

    • L’individu ne doit pas avoir vécu dans une propriété lui appartenant dans les quatre années précédant l’ouverture du Céliapp.

  • Conditions relatives à l’utilisation du Céliapp

    • Le retrait se fait libre d’impôt si la condition qui suit est respectée

    • Doit être utilisé pour acheter une première demeure dans les 15 ans suivant l’ouverture du compte

    • On n’a pas à rembourser les sommes utilisées comme pour le RAP

    • Le propriétaire du Céliapp ne peut faire qu’un retrait non imposable sa vie durant

    • Après 15 ans ou en tout temps des sommes peuvent être retirés du Céliapp, mais elles seront imposables

    • On ne peut se servir du RAP et du Céliapp pour acheter une même propriété.


Comme le mentionnait M. Daniel Laverdière dans un article paru dans le journal Finance et Investissement, « Plusieurs questions demeurent en suspens ». Il mentionnait aussi une statistique intéressante : « En Allemagne, seulement près de 51% de la population adopte le mode de vie d’être propriétaire. »

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Obligations ou CPG en 2023?

Qu’est-ce qu’une obligation? Une obligation est un placement dans lequel vous prêtez de l’argent à une entité pendant une période définie, à un taux d’intérêt fixe. La valeur d’une obligation peut flu

L'assurance, ce concept méconnu!

Connaissez-vous la valeur de la vie humaine? Regardez le petit tableau qui suit. Il suppose que vous commencez à travailler à 25 ans, que vous prenez votre retraite à 65 ans et que vous bénéficierez d

Bris-sécurité

Depuis quelques temps, le piratage de renseignements personnels semble augmenter dans le secteur financier: Desjardins, Groupe Cloutier, Mackenzie, Franklin-Templeton. Malgré toutes les précautions qu

bottom of page